Journal d'un Chou
Je fais de la politique, pas vous ? Dommage ! ...
Aleksander

XML

Liens
Agence Europe
ARTE
Bxl vu par Quatremer
Café Babel
EbS - Europe by Satellite
ESA
Euractiv
Euro navigateur
Euronews
EUROPA
European Voice
Opinion européenne
Poul Nyrup Rasmussen
Rotes Europa
Elections européennes 2009
A Gauche en Europe
AFSL
Bertrand Delanoë
Blog de Lionel JOSPIN
Casseurs de pub
CEPS
Ensemble pour l'Europe
Europartenaires
Fédé de Paris du PS
FEPS
Friends of Europe
Initiative européenne
Ma section
Mon site perso
Notre Europe
Oui socialiste
Paris Regards
Participez au Projet socialiste
PSE - Parti Socialiste Européen
PSE Groupe au Parlement
Réalités Européennes
Ré-So
Sauvons l'Europe (Sc-Po)
SD 18e
USE
Benoît Marquaille
Blog d'Emmanuel Maurel
D-Mocrat
Elue locale, et après...
Franck Dudt
Julien Metifeux
Olivia Tambou
Olivier Rey
PeK
Socialisme, Démo. et Laïcité
Une éducation politique
VXL
Ya qu'à...

  • Jospin
    Jospin
  • Manifs contre le CPE
    Manifs contre le CPE
  • Progressistes d'aujourd'hui
    Progressistes d'aujourd'hui
  • Progressistes d'hier
    Progressistes d'hier
  • www.flickr.com
    Voici un module Flickr utilisant des photos et des vidéos publiques de Chourka Glogowski. Créez votre module ici.

    Archives


    30 juin 11


    Ouverture des candidatures aux Primaires citoyennes

    Le Parti socialiste français a ouvert, ce mardi 28 juin 2011, le dépôt des candidatures aux Primaires citoyennes pour désigner par un vote des sympathisants qui devra porter les couleurs du PS lors des prochaines élections présidentielles.

     

    Sans surprise, mais de façon très attendue, la Première secrétaire nationale du PS, Martine AUBRY a donné une conférence de presse depuis sa ville de Lille. L'occasion pour elle de montrer son attachement à sa ville mais aussi sa détermination a se présenter aux suffrages des Français en mai prochain.

    Site de campagne de Martine AUBRY : http://www.martineaubry.fr

    badge_MA

    Posté par chourka à 16:44      [1 commentaire(s)]


    07 avr. 11


    Soutien au SDP finlandais

    Ainsi que la version en anglais :

     

    Posté par chourka à 13:31      [0 commentaire(s)]


    01 oct. 10


    Le 2 octobre, on vote PS...

    Logo_LSDSP... ou plutôt on vote LSDSP !

    Pendant toute la journée du 2 octobre la communauté lettone est invitée à se rendre dans l'unique bureau de vote ouvert, de 7h00 du matin à 22h00, à l'Ambassade de Lettonie à Paris (6 villa Saïd, 16e arrdt, M° Place Dauphine).

    Vu le score du parti social-démocrate, avec ses 39 837 voix (soit 4,02%) réalisées en 2002,  on pourrait penser que ce devrait être relativement facile d'améliorer la performance électorale. Malheureusement, c'est oublier qu'en Lettonie, être de gauche est considéré comme une aberration de l'esprit voire une déviance politique anti-nationale. Etant données les relations tendues que ce petit Etat balte entretient avec son grand voisin russe, et vu qu'une grande partie des habitants russophones vivent dans des conditions fortement précarisées, le vote "social" se confond avec cette dernière population.

    La perspective d'une entrée dans le Parlement (Saiema) est à la portée du LSDSP et de sa branche jeune (JSS), le 2 octobre si l'on doit en croire les dernières enquêtes d'opinion qui crédite le centre-gauche d'une majorité. Alors, certes, c'est un centre-gauche russophone mais, il est à espérer que le vote sanction contre la droite profite également au petit LSDSP qui permettrait enfin aux sociaux-démocrates d'avoir un ou deux siège au Parlement.

    Chaque occasion de rappeler à nos amis lettons qu'une autre voie existe pour la Lettonie que les voies nationalistes et/ou libérales doit être saisie. Aussi, le 2 octobre, pas une voix ne doit être perdue, pas une voix ne doit manquer au LSDSP !

    Posté par chourka à 13:39      [0 commentaire(s)]


    10 mai 10


    Présidence du Mouvement Européen-France

    Voilà quelque temps maintenant que je ne suis plus adhérent du Mouvement Européen (je l'ai toujours considéré comme un peu trop "techno" et consensuel à mon gout) mais ce qui s'y déroule n'est jamais inintéressant car c'est symptomatique de l'état de l'Union. En effet, dans la mesure où ses membres sont aussi (ou devraient être) les premiers promoteurs de l'unification du continent européen, la coloration de cette organisation politique transpartisane a mécaniquement des répercussions sur la manière dont l'UE est promue en France.

    Aussi et pour reprendre les mots de Didier Dufour "En cette période, je considère que nous avons plus besoin de gens ayant des convictions, mêmes rugueuses, et je dirais tant mieux! Il me semble qu'il est de notre devoir, si nous voulons que le Mvt Européen-France serve les intérêts d'une Union européenne plus fédérale et plus sociale de faire campagne pour Jean-Luc Sauron".          

    Posté par chourka à 12:28      [0 commentaire(s)]


    23 avr. 10


    Actions simultanées en Europe sur les transactions financières

    <a href="http://www.coveritlive.com/mobile.php/option=com_mobile/task=viewaltcast/altcast_code=1883480bfd" mce_href="http://www.coveritlive.com/mobile.php/option=com_mobile/task=viewaltcast/altcast_code=1883480bfd" >PES Action Day - Financial Transaction Tax</a>

    Posté par chourka à 22:28      [0 commentaire(s)]


    08 avr. 10


    Clip décalé du PSE contre les voyous de la Finance.
    Posté par chourka à 11:07      [0 commentaire(s)]


    29 mars 10


    Le Pdt des socialistes européens a besoin de toi !

    Posté par chourka à 11:37      [0 commentaire(s)]


    10 mars 10


    Poul Nyrup lance un appel pour une taxe sur les transactions financières

        Le 4 mars, le Président du PSE,     Poul Nyrup Rasmussen, était à Vienne en Autriche pour lancer la campagne « Réguler la finance mondiale maintenant ». Avec le secrétaire d’Etat     Andreas Schieder et les syndicats autrichiens AK et ÖGB, ils ont  lancé un appel pour une taxe sur les     transactions financières.  

     

       

    En effet, une telle taxe aurait     de nombreux impacts positifs, parmi lesquels encourager les investissements de long terme et décourager la spéculation de court terme. Il a été prouvé qu’une taxe mondiale sur les transactions     financières de 0,05% pourrait dégager un revenu correspondant à 1% du PIB nominal mondial chaque année. Les socialistes européens sont à la pointe de ce combat au sein de la grande coalition progressiste « Les Européens pour la réforme financière ».  

    Posté par chourka à 15:49      [0 commentaire(s)]


    ACTA : une résolution ferme du PS face à la Commission

    L'accord commercial anti-contrefaçon (Anti-Counterfeiting Trade Agreement, ACTA) est négocié dans le plus grand secret depuis deux ans. La résolution votée aujourd’hui, 10 mars 2010, par le Parlement européen exige de la Commission européenne la transparence et le respect des droits fondamentaux.


    Pour Kader Arif, porte parole socialiste de la commission du commerce internationale et à ce titre co-auteur de la résolution, « cette résolution est un premier avertissement : si la Commission européenne ne fait pas toute la lumière sur les négociations en cours, nous voterons purement et simplement contre l’accord. Depuis le mois de décembre 2009 et l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne, le Parlement européen est colégislateur sur ces sujets et doit donc recevoir les mêmes informations que celles obtenues par le Conseil, de manière simultanée. Ce pouvoir doit être respecté, c’est une exigence démocratique ».

    Pour Catherine Trautmann, Présidente de la délégation socialiste française au Parlement européen, ancienne rapporteure du Paquet télécom et membre d'un  groupe de travail  parlementaire sur le droit d'auteur, « Ce Traité menace nos acquis : la non-responsabilité des fournisseurs d'accès à Internet (FAI) et celle des hébergeurs ». Elle ajoute : « L'ACTA pourrait introduire une sorte de chantage sur ces derniers : soit ils appliqueraient une forme de riposte graduée, soit ils  deviendraient responsables des contenus illicites qui transitent par leur réseau ».

    « Tant sur la méthode que sur ce que nous savons du fond, nous sommes donc opposés aux négociations concernant l'ACTA telles qu'elles se déroulent » dénonce Kader Arif ; « Je demande à la Commission européenne, dans son rôle de gardienne des Traités, de les respecter ! ».

    Posté par chourka à 15:37      [0 commentaire(s)]


    Un plan de long terme pour réguler la finance mondiale ([PSE]

    Long Term plan for Euro-zone stability means getting tough on Hedge Fund Speculators on both sides of the Atlantic

    PES President calls on EU Finance Ministers to ‘look speculators in the eye and say: your unprincipled buck stops here’

    The 16 March meeting of EU Finance Ministers (ECOFIN) represents a ‘showdown’ between EU Finance Ministers and Hedge Fund Managers, according to Party of European Socialist (PES) President, Poul Nyrup Rasmussen. The Finance Ministers are due to consider the Directive on Alternative Investment Fund Managers (AIFM), which will have a direct impact on Hedge Funds. “The economic crisis has exposed the fallacies of the ‘light-touch’ regulatory approach, stated Mr. Rasmussen, “It is now clearly established that hedge funds activities have been one of the major cause of the financial crisis. The 16 March ECOFIN must mark a definitive step in the effort to limit their destructive impact on both sides of the Atlantic’.

    Mr. Rasmussen made his comments as fellow Socialist leader, George Papandreou (Prime Minister of Greece) prepared to meet US President Barrack Obama to urge him to also take tough action on the Hedge Fund Speculators.  Mr. Papandreou called the speculators “unprincipled” for betting against Greece, and warned that draconian austerity measures in his country run the risk of being nullified by market attacks.

    The Party of European Socialists has been at the forefront of efforts to stabilize the Euro-zone, having launched a ‘European Mechanism for Financial Stability’. The plan, the first agreed at European level <http://www.pes.org/en/news/pes-prime-ministers-meeting-agreed-find-long-term-solutions-within-eurozone> , is a more balanced approach than the European Monetary Fund (EMF) concept backed by German Finance Minister Wolfgang Schäeuble. The PES have stated that the EMF plan is too focused on the monetary side, rather than looking at the best way we can promote growth and jobs, as well as combat financial speculators.

    Mr. Rasmussen added that; “for the PES, our mechanism to ensure Euro-zone stability and curbing the actions of market speculators go hand in hand. On the 16 March EU Finance Ministers must look speculators in the eye and say: your unprincipled buck stops here”.

    Background : There have been a number of Press reports dealing with the activity of Hedge Fund Managers before and during the Greek Crisis.

    Goldman Sachs, recently exposed as one of the advisers to the previous, conservative Greek Government, on how best to present, some would say hide, its debt, led a delegation of Hedge Fund Managers to Greece, for a ‘fact-finding tour’ which included high-level government meetings. Based on information gleaned on this tour, the same actors have been involved in heavy trading against Greece. The PES <http://www.pes.org/>  brings together 33 socialist, social democratic, labour and progressive parties in the European Union and Norway, a parliamentary group in the European Parliament (184 MEPs) and in the Committee of the Regions (247 members) – plus observer and associate parties and organizations from all over Europe. ECOSY <http://www.ecosy.org/>  and PES Women <http://www.pes.org/en/about-pes/how-does-pes-work/pes-women> are respectively the Youth and the Women’s organizations of the PES. PES Communications

    Posté par chourka à 12:44      [0 commentaire(s)]


    05 mars 10


    Le 8 mars, à Paris, la manif c'est Nation-Bastille !

    8mars2010La traditionnelle manifestation s'inscrivant dans le cadre de la Journée internationale des droits des Femmes aura lieu cette année entre la Place de la Nation et la Place de la Bastille.

    Le départ du cortège aura lieu à 18h30 de la Place de la Nation (12e).
    Le trajet sera : Nation - Rue du Fbg St Antoine - Bastille.

    Le Parti socialiste sera présent avec un cortège.

    Voir le tract d'appel du PS

    Posté par chourka à 16:46      [0 commentaire(s)]


    Le 8 mars, à Paris, dans le 18e

     A l'occasion du 100e anniversaire de la Journée Internationale des Femmes, la mairie du 18e organise l'événement « Place aux femmes ! », du 8 au 27 mars 2010, un hommage à la mémoire de femmes remarquables dont le nom s'est inscrit sur les plaques de rues, places, squares et autres lieux de l'arrondissement.

    Qu'elles aient été chanteuses, peintres, militantes politiques ou écrivaines, elles ont marqué l'histoire des femmes et celle de leurs droits. La municipalité vous invite à les rencontrer le temps d'une exposition, d'une table-ronde et de balades urbaines.

    La journée du 8 mars se déroulera en présence de Daniel Vaillant, maire du 18e, Fatima Lalem, adjointe au maire de Paris chargée de l'Egalité femmes-hommes et Magali Chastagner, adjointe au maire du 18e chargée de l'Egalité femmes-hommes et de la lutte contre les discriminations.

    ·   Exposition « Place aux femmes ! »
    De Suzanne Valadon à Dalida, en passant par Louise Michel, Suzanne Buisson, Yvonne Le Tac, Mistinguett ou Barbara, cette exposition présentera dix-neuf panneaux dédiés à la mémoire des « femmes illustres » du 18e arrondissement. L'occasion de comprendre les raisons pour lesquelles elles ont laissé une trace dans l'espace public du 18e.
    > Du 8 mars au 27 mars à la mairie du 18e (Hall d'accueil / Entrée libre / Horaires d'ouverture mairie)
    > Vernissage le 8 mars à 18h30

    ·   Table-ronde « Les femmes dans l'espace public »
    Autour de ces femmes illustres du 18e, historiens et spécialistes de l'espace public proposeront une réflexion sur la place des femmes dans la ville. Dans le 18e comme ailleurs, l'étude et le recensement des noms de rue donnés à des femmes soulignent leur faible présence dans l'espace public. Depuis quelques années cependant, un travail s'est engagé pour féminiser les noms des lieux publics, notamment à Paris. Intervenants : Danièle Pourtaud, adjointe au maire de Paris, chargée du Patrimoine, Christine Guillemaut de l'Observatoire de l'égalité femmes-hommes (Ville de Paris), Eric Lafon, Musée de l'Histoire Vivante de Montreuil, Christel Sniter, Docteur en sciences politiques.
    > 8 mars à 19h30 en mairie du 18e (Salle des fêtes / Inscription au 01 53 41 17 82)

    ·   Inauguration d'une place Cécile Brunschvicg et d'une plaque Rosa Luxemburg
    La municipalité du 18e a souhaité donner un signal fort en inaugurant, à l'occasion du 8 mars, une place Cécile Brunschvicg, première femme ministre sous Léon Blum et une plaque à la mémoire de Rosa Luxemburg, figure du socialisme révolutionnaire qui vécut dans le 18e lors de son exil parisien.
    > 8 mars à 16h : plaque Rosa Luxemburg, 21 rue Feutrier, et à 17h30 : place Cécile Brunschvicg, à l'angle de la rue Boinod et de la rue du Simplon

    ·   Balades urbaines
    En écho à l'exposition, un dépliant proposant aux Parisiens et aux touristes, deux balades urbaines sur ces lieux de la mémoire féminine, sera distribué dans le 18e à partir du 8 mars. Ces itinéraires proposent un nouveau regard sur Montmartre et sur des quartiers du 18e plus méconnus. Les plans seront disponibles à l'accueil de la mairie du 18e, au Syndicat d'Initiative de Montmartre et à l'Office du Tourisme Paris Anvers.

    L’ensemble de ce projet a été conçu et réalisé par Sybil Canac, journaliste - écrivaine et Victoria Man, sociologue - journaliste, membres de l’ADIEF (Association pour le développement des initiatives femmes) en collaboration avec la mairie du 18e.

    Posté par chourka à 16:30      [0 commentaire(s)]


    "Mon corps, mes droits" : le PSE Femmes mobilise pour le 8 mars !

     

    Mon Corps, Mes Droits :
    Toutes ensemble pour une santé maternelle universelle

    En vue de la Journée internationale de la Femme en 2010, le PSE Femmes lance une campagne sous le slogan « Mon corps, mes droits ». Le PSE Femmes entend ainsi centrer sa campagne sur le thème plus général de la santé et des droits génésiques et sexuels des femmes. « Mon corps, mes droits » est une campagne qui s’étend sur un an et qui est axée sur trois piliers : la défense du droit universel à la santé maternelle, la lutte contre la violence envers les femmes et la Journée mondiale contre le SIDA.

    La Journée internationale de la Femme se déroule cette année alors que se réunit la Commission de l’ONU pour la condition de la Femme, qui commémorera le 15ème anniversaire du programme d’action de Beijing. L’objectif du programme d’action était de créer une plateforme pour la promotion des droits des femmes avec des objectifs spécifiques dans les différents domaines politiques. Pourtant, quinze après son lancement, le programme d’action est loin d’avoir atteint ses objectifs, tant en Europe que dans le reste du monde, en particulier en ce qui concerne les droits génésiques et sexuels des femmes. Nous constatons même une régression en la matière. Malgré les efforts supplémentaires consentis dans le cadre des objectifs du millénaire pour le développement (OMD), qui contribuent directement à améliorer les droits des femmes et à renforcer l’égalité des sexes, y compris la santé maternelle, il semble que nos objectifs ne seront pas atteints à l’horizon 2015.

    Par conséquent, le PSE Femmes a décidé d’ouvrir sa campagne « Mon corps, mes droits » en lançant un appel particulier afin de garantir l’universalité de la santé maternelle.

    Pour renforcer notre position en Europe et dans le monde, le PSE Femmes, ECOSY, le Forum progressiste mondial – GPF et le Forum progressiste mondial de la jeunesse, ont organisé des réunions avec les ministres socialistes et sociaux-démocrates en marge de la Commission pour la condition de la femme et ont adopté une déclaration appelant les gouvernements à réitérer leur engagement envers la santé maternelle afin de garantir un renforcement des capacités des femmes dans le domaine de la santé, de leurs droits sexuels, socioéconomiques et financiers.

    Un message qu'il ne faut surtout pas hésiter pas à diffuser largement autour de soi !

    Posté par chourka à 11:40      [0 commentaire(s)]


    02 mars 10


    Les résultats des élections régionales en 2004/2010

    Posté par chourka à 11:07      [0 commentaire(s)]


    21 oct. 09


    Le Commerce américains serait-il pour le réchauffement climatique ?

    Décidément j'adore ces "Yes Men". Même si la démarche n'est pas tout ce qu'il y a de plus "orthodoxe", la démonstration, au final, se révèle être terrible pour celui qui vient apporter la contradiction.

    La preuve en image :


    Les Yes Men (sous-titré)
    par liberation

    Posté par chourka à 11:53      [3 commentaire(s)]


    02 août 09


    Réflexions disparates...

    La trêve estivale débute à peine. Débute "enfin" serait on tenté de dire en ce qui concerne la France. Pourtant, la période n'est pas franchement propice au farniente et à la Dolce Vita. Avec l'accumulation des plans sociaux, les différents comptes (sociaux, de la Nation, etc) qui ont viré au rouge et les mesures de plus en plus régressives du gouvernement, il est fort à craindre une déterioration de la situation sociale, économique et politique à la rentrée.
    L'attaque portée contre La Poste est à ce titre emblématique de l'état d'esprit de la droite actuellement au pouvoir : dogmatique, inutile et dangereuse. Dogmatique et inutile car rien dans cette mesure ne nécessaire au regard du droit européen. L'Union européenne ne donne aucune obligation quant à la nature du capital des entreprises qui prestent un service. Aussi, au lieu de chercher à transformer La Poste en entreprise privée, le gouvernement ferait mieux de chercher à nouer des participations croisées entre les différentes postes nationales (Bundespost, Correo, La Poste (belge), etc). Le postulat de base de ces gens là est qu'un service public est et sera toujours moins efficace qu'une entreprise privé. Et tant pis si la démonstration contraire est faite quotidiennement. Le service public fournit à la population beaucoup plus que ce qu'il en coûterait par des prestataires privés. Dangereuse enfin, cette mesure l'est car elle attaque la cohésion territoriale en fragilisant le principe de péréquation. Combien de fermeture de postes en milieu rural sommes nous prêts à accepter ? Les commerces de proximité sont envisagés comme des alternatives crédibles alors même que ce n'est pas leur métier. D'ailleurs demande-ton aux bureaux de poste de vendre des cigarettes ou des alcools ? Alors, pourquoi l'inverse serait-il vrai ?
    Cela vaut-il dire que la Poste ne doit pas s'adapter à l'évolution des modes de communication et accepter sans chercher à y faire face au déclin quasi inexorable du nombre de courriers personnels échangés ?
    Il est vrai que c'est La Poste qui, en France tout du moins, aurait dû jouer le rôle rempli par Hotmail hier ou Gmail aujourd'hui en matière de communication informatique. Oui, le service postal n'a pas su anticiper le virage informatique aussi vite et bien qu'il aurait dû. Cela est-il irrémédiable ? Non, c'est juste handicapant pour le moment. Mais, l'assise et la confiance -qui tient justement à cette proximité quotidienne de dizaines de milliers d'agents avec la population- sont toujours là et bien là. Le gouvernement a décidé de passer outre. Rendez-vous le 3 octobre, pour voir si, en prenant cette décision, il s'est trompé un peu, beaucoup ou totalement.

    Après le (re)visionage de "Bulworth", une réflexion s'impose. Nos sociétés dites "libérales et démocratiques" sont elles véritablement ce qu'elles prétendent être ? Ce qui était vrai à l'époque du tournage de cet excellent film de Warren Beatty l'est toujours et encore plus aujourd'hui : le pouvoir incommensurable acquis par les assurances privées aux Etats-Unis dans la gestion de la santé publique. La bataille du cinéaste d'hier est aujourd'hui engagée par l'Administration Obama. On se réjouit de voir les Etats-Unis redécouvrir le principe d'une couverture universelle. On saluera, à cette occasion, l'opiniâtreté de Sanders, Sénateur du Vermont -perçu et présenté par les médias commerciaux de type Foxnews comme un affreux gauchiste. Dans cette bataille essentielle, les assurances privées dépensent plus de 1 millions de $ par jour pour convaincre l'opinion publique de l'"hérésie économique" que constitue le quotidien des Européens : la sécurité sociale. De combien, les promoteurs de la Sécurité sociale disposent-ils de leur côté pour l'emporter ?

    Posté par chourka à 16:39      [2 commentaire(s)]


    11 juin 09


    Quand Julliard (Nouvel Obs) s'explique sur son vote...

    ... on constate en creux que sa première motivation n'a été que franco-française.

    Un petit commentaire s'impose :

    M. Julliard,

    Votre article démontre s'il était nécessaire que votre motivation -ainsi que celle de nombre de journalistes- n'a été de considérer l'élection européenne qu'à travers des lunettes franco-françaises. C'est pathétique de votre part de ne pas avoir réussi à hisser votre réflexion au niveau de l'enjeu : Européen. Vous l'auriez fait vous auriez vu qu'il y a un Manifeste du PSE, une des campagnes les plus européennes du PS depuis 1979. Tout cela, vous n'avez pas voulu le voir, ni le faire connaître à votre lectorat. C'est bien dommage car cela nous aurait tous grandi un peu.

    Posté par chourka à 10:59      [0 commentaire(s)]


    09 juin 09


    Rasmussen : "We won't give up the fight !"

    Posté par chourka à 21:42      [0 commentaire(s)]


    04 juin 09


    Pour une nouvelle majorité et un candidat pour changer l'Europe

    Plusieurs personnalités importantes de la famille socialiste européenne ont récemment pris position pour une nouvelle majorité au Parlement européen. Comme toujours, dans l'indifférence complète des médias —hormis les journalistes spécialisés— qui ont choisi délibérément de ne pas couvrir les élections européennes.

    Déclaration de personnalités de la famille socialiste et social-démocrate

    La crise en cours a ouvert une période de choix historiques. Elle peut conduire soit à une dépression avec chômage de masse mêlée à un repli économique et politique, soit à une opportunité unique de faire émerger un nouveau modèle de croissance fondé sur plus de justice sociale et le développement durable, et lié à une réforme de l’ordre international.

    Les socialistes et les sociaux-démocrates ont une responsabilité centrale face à ces choix historiques. C’est  à eux de présenter des propositions pour cette transformation. C’est à eux de lutter pour le leadership au niveau national, européen et international.

    C’est pourquoi les prochaines élections européennes sont particulièrement décisives. Les socialistes et les sociaux-démocrates ont déjà été capables de présenter un plan pour surmonter cette crise qui définit une vraie alternative et qui montre pourquoi une solution durable exige une Europe plus forte, capable d’éviter le chômage de masse, de coordonner la relance économique, de réformer le système financier, de promouvoir une croissance verte et intelligente et de s’affirmer comme un véritable acteur global dans la réforme de l’ordre mondial.

    L’alternative socialiste et sociale-démocrate est claire. Il faut maintenant  la traduire dans les meilleurs résultats électoraux en vue de renforcer la présence des socialistes et des sociaux-démocrates dans les institutions européennes, pas seulement dans le Parlement Européen mais aussi dans la Commission et au Conseil.

    Le Parti Populaire Européen (PPE) a déjà présenté son candidat officiel pour la Présidence de la Commission européenne. C’est avec espoir que les socialistes et les sociaux-démocrates et beaucoup d’autres progressistes attendent un candidat provenant du Parti Socialiste Européen, le seul parti européen qui peut disputer le leadership au PPE. Dans la situation économique et politique présente, une nouvelle majorité peut naître au Parlement Européen, créant une vraie chance pour un candidat du Parti Socialiste Européen.   

    C’est dans ce but que nous adressons cet appel aux socialistes et aux sociaux-démocrates, sur la base de notre responsabilité historique commune, afin que ce pas fondamental soit franchit.

    Signataires : Felipe GONZÁLEZ,  ancien Président du Gouvernement de l’Espagne, Lionel JOSPIN, ancien Premier ministre de la France, Paavo LIPPONEN, ancien Premier ministre de la Finlande, Aleksander KWASNIEWSKI, ancien président de la république de la Pologne, Gerhard SCHRÖDER,  ancien Chancelier de l’Allemagne, Constantino SIMITIS, ancien Premier ministre de la Grèce, Mário SOARES, ancien Président de la république et Premier ministre du Portugal, Franz VRANITZKY, ancien Premier ministre d’Autriche.

    Posté par chourka à 09:44      [0 commentaire(s)]


    30 mai 09


    Le Manifeste du PSE en français

    Il y a de quoi s'étrangler de rage voire de fureur contre les médias tant ces-derniers ne font pas leur travail : les débats sur les enjeux du scrutin des Européennes sont programmés à 23h au plus tôt, les commentaires sont indigents, totalement orientés sur les personnes et non sur les programmes et réduits au strict cadre national.

    Comme si les électeurs chypriotes connaissaient Bayrou, comme si les électeurs slovaques allaient se déterminés sur la couleur du chemisier de Martine.

    En tant que militants socialistes, on peut être fiers de mener une campagne authentiquement européenne. Pas un meeting dans les huit circonscriptions qui ne se déroule sans l'interviention d'un député européen allemand, un ministre roumain, une députée hongroise. Les salles sont pavoisées de drapeaux européens, les militants sont enthousiastes et dynamiques, de notre président du PSE, Poul Nyrup Rasmussen qui a rendu possible l'élaboration et l'adoption du Manifeste du PSE.

    Or, le soir venu, en regardant le poste de télé, en écoutant la radio, en lisant le journal, qu'est-ce qu'il ressort ? Rien ou alors de soit-disantes bisbilles entre dirigeants. C'est clair, les médias ont choisi délibérément de ne pas couvrir cette campagne électorale, de faire le service minimum imposé par le code électoral. Pas une image de plus.
    C'est curieux comment, pendant toute l'année 2007 et 2008 on a pu être bassiné jusqu'à l'écoeurement par ces mêmes médias par leur couverture délirante de la campagne américaine, de la rivalité Obama/Cinton, de la nuit électorale "en direct de...", de la cérémonie d'investiture, etc

    Posté par chourka à 23:20      [0 commentaire(s)]